Les bienfaits du Miso près de chez nous

Originaire du Japon, le Miso est assez bien connu depuis plusieurs décennies en France par les amateurs de cuisine et de santé. Comme pour les légumes lacto-fermentés, les légumineuses ou les céréales qui le composent sont naturellement transformées en une source de bienfaits pour tout notre organisme, et en particulier pour notre système digestif, grâce à l’action par des bactéries qui nous veulent du bien.

Or depuis peu, nous pouvons même trouver de délicieux Misos artisanal dans l’Aude grâce à belle aventure humaine de Yoromiso. J’ai déjà goûté le miso de pois chiches, bien sûr 😉 Et depuis, je n’ai qu’une envie, en découvrir d’autres.

Si vous manquez d’idées pour les utiliser, ils proposent même une série de recette de saison.

2000 Communes pour une alimentation durable et solidaire

Il s’est passé beaucoup de choses pendant le Salon de l’Agriculture. L’agriculture biologique est en train de devenir une évidence même si elle ne bénéficie pas encore d’un fort soutien ni pas l’Etat, ni par l’Europe. C’est peut-être un peu dans ce sens, celui d’une aspiration à une transition plus forte et plus rapide, que l’association “France Urbaine” a rédigé cette lettre ouverte dont voici la conclusion :

“La mobilisation de toutes les forces est indispensable pour impulser et réussir la transition vers un système alimentaire durable, éthique et solidaire… Ainsi, l’engagement et l’action des citoyens et acteurs associatifs, couplés à notre volontarisme, doit positionner la France en tant que pionnière d’un modèle de transition alimentaire et agricole plus durable et plus solidaire.”

La carte des cartes des acteurs de la transition

Voici encore une belle initiative : agréger sur une même carte les principales cartes thématiques recensant les organisations qui essayent de co-construire un monde meilleur.

Cela s’appelle Transiscope et vous y retrouverez la carte sur laquelle nous mettons nos bonnes adresses (Prêt de chez nous), et par exemple, celle du réseau Alternatiba, des Oasis Colibris ou la BDIS du Mouvement pour une Economie Solidaire.

Bravo pour ce travail concret de mise en réseau des réseaux !

La preuve par l’Agriculture Biologique

Cela aurait pu être le titre de cette émission de radio qui réunit deux agronomes reconnus pour nous dire clairement en quoi consiste l’agriculture biologique mais aussi l’agro-écologie, et ainsi sortir de nombreuses approximations qui circulent pour essayer de trouver encore des raisons de ne pas arrêter “la chimie dans les champs et dans les assiettes”.

Adoptez un oranger !

Dans l’esprit des AMAP et d’autres initiatives pour une agriculture soutenue par les consommateurs (Consumer Supported Agriculture), voici le Crowdfarming

Moyennant une somme annuelle, vous permettez à un agriculteur d’investir dans une nouvelle “unité productive”, par exemple un arbre. En contrepartie vous recevez un certaine quantité des “fruits” de cet arbre, et vous entretenez une relation directe et sur la durée avec un producteur.

Voilà un encore un nouveau modèle qui doit prouver sa viabilité dans les prochaines années. Je l’ai vu marcher avec des ceps de vigne pour des clients en proximité mais il s’agit là d’une dimension plus globale et plus internationale.

L’Epi Dupin, un restaurant engagé à Paris

Dans le courant “bistronomique”, François Pasteau se démarque par une démarche globale afin de proposer des menus et des plats à emporter à des prix raisonnables, avec des produits de qualité et de proximité. Il est aujourd’hui une source d’inspiration pour les restaurateurs qui souhaitent proposer une alimentation plus durable comme on le voit dans cette interview des Ethicuriens.

Vous trouverez également une épicerie fine…

Réinventons l’eau chaude

Je crois que si je recherchais ce qui me procure le plus de plaisir, le plus de bienfaits et qui est très accessible, l’eau chaude serait sur le podium. J’en bois tous les matins à jeun et régulièrement dans la journée. Parfois, je rajoute quelques gouttes de citron ou d’huile essentielle d’orange, puis je la garde dans un thermos. Difficile de rater la recette … mais attention quand même à ce que l’eau ne soit pas trop chaude. Un petit tuyau pour vérifier : il faut pouvoir tremper son petit doigt dans l’eau environ 10 secondes …

L’eau chaude a un pouvoir réhydratant et drainant supérieur à l’eau froide. Ainsi sa consommation régulière en petite quantité est excellente pour soutenir l’élimination de déchets, pour détendre le système digestif et réguler le système nerveux.

A votre santé !

L’Agro-écologie en pratiques

Le succès croissant du “Bio” s’accompagne autant d’espoirs que de critiques. Une des raisons de sa réussite, la simplicité de sa proposition “cultivé sans biocides de synthèse“, est aussi une faiblesse car cela ne dit rien de plus sur le mode de culture et sur l’éthique de l’entreprise. C’est là que l’agro-écologie peut s’avérer complémentaire en proposant une véritable alternative agricole et sociale. Cette démarche est plus difficile à mettre dans des cases et donc à “garantir”, mais c’est ce que Nature et Progrès s’efforce de faire depuis 1964 en impliquant des consommateurs et des producteurs. On parle alors de Système Participatifs de Garantie.

Ainsi, si en plus de Label AB, vous voyez la mention Nature et Progrès, c’est bon signe. Vous aurez sûrement à faire à un producteur ou un transformateur indépendant et souvent artisanal et familial, et qui pratique une agriculture vraiment différente.

Pour en savoir plus sur l’agro-écologie sans vous prendre trop la tête, je vous conseille cette belle initiative, Osaé, qui veut justement aider les paysans à partager leurs pratiques et qui a réalisé la belle infographie ci-dessous.